La vraie raison de mon absence !

IMG_7055Bon nombre d’entre vous me suivent sur les réseaux sociaux et ne se doutent pas forcement de la vraie raison pour laquelle j’ai arrêté d’écrire sur le blog. Ce n’était pas pour cause de flémingite aigue ou d’un manque d’envie de communiquer avec vous. Mais ce qui m’a poussé à m’éloigner du blog a été, la situation de mon mari.

Depuis son accident de voiture en Aout 2016, mon mari souffre de crises de paniques, de crises d’anxiété, pour tout. Cela a rendu notre vie un peu plus compliquée. Entre petites déprimes et le fait de ne plus vraiment rien faire en dehors de la maison … l’envie d’écrire c’est éloigné de moi.

Comment partager avec vous un petit peu de ma vie, si de mon côté je ne « vis » presque plus ?

Cela peut paraitre un peu fort de dire que je ne vivais plus. Mais à certains moments c’est un peu le sentiment que j’ai, que j’avais lorsque je n’arrivais plus à soutenir mon mari avec ses soucis. On ne peut pas être fort pour deux tout le temps, c’est humain de laisser ses émotions prendre le dessus. Tout ne se contrôle pas. J’ai la chance d’être d’une nature plutôt positive, cela m’a beaucoup aidé à relativiser dans les moments les plus difficiles. Mais même avec ce trait-là de ma personnalité, il est parfois difficile de voir les bons côtés.

La positivité que l’on peut avoir, disparait beaucoup plus souvent dans ces moments-là.  On ne se rend pas forcement compte qu’avoir une personne qui souffre d’anxiété, de panics … joue énormément sur notre moral. Bien sûre, on se doute un petit peu que, oui, ce n’est pas facile tous les jours mais, je ne savais pas avant d’être dans cette situation à quel point c’est difficile.

On se dit que l’on va être à l’écoute de l’autre. Mais après quelques mois, l’écoute est plus douloureuse … surtout lorsque l’on est une éponge a émotions comme moi. A un moment, je ne pouvais presque plus écouter mon mari sans que cela me déprime au point de me dire que notre vie heureuse ensemble était belle et bien finit.

Mais l’amour est là et on reprend le dessus. On laisse ces moments moins difficiles devenir précieux à nos yeux. Parce que juste sentir que l’autre va bien pour une journée, une heure, un instant … aide à se sentir sois même heureux. Et à continuer à se projeter dans un futur à deux.

Je pense essayer d’aborder le sujet plus souvent sur mon blog, parce que même si je ne voulais pas apporter de la négativité sur cette plateforme faite pour se divertir, cela fait partie de ma vie. Et pour le moment c’est ma vie !

Une vie de femme qui essaye tant bien que mal de voir un futur heureux avec son mari. De l’aider du mieux qu’elle peut à redevenir celui qu’il était ou, si ce n’est pas possible, à apaiser ces maux qui le rongent et qui l’empêchent d’être la meilleure version de lui-même.

La vie n’est pas toujours rose, il y a des hauts, des bas, des moments heureux, des moments moins joyeux … Il faut juste apprendre à vivre avec et toujours continuer de mettre un pied devant l’autre, peu importe l’obstacle qui se présente devant soi.

Je sais aussi que ce mal qui nous ronge depuis plus d’un an maintenant, est présent dans la vie de plus en plus de monde. Ce n’est pas un cas isolé, bien malheureusement. Je me dis que parler de tout cela ne peut que me faire du bien, et peut être permettre à certains, certaines d’entre vous, de vous ouvrir aussi. De nous entraider face à ces maux de vie difficiles à surmonter.

C’est donc la raison majeure de mon absence de la blogosphère.

N’hésitez pas à réagir à ce post si comme moi vous êtes dans cette situation. Si vous avez des conseils pour nous et pour les autres qui seraient dans ce cas.

A très vite.

Pauline.