Amitiés toxiques !

Coucou tout le monde,

Il y a quelques articles de cela, je vous avais parlé, sous forme de TAG, de mon amitié avec Aurore. Il y a des amitiés comme ça qui comptent beaucoup pour vous, qui vous façonnent, qui vous tirent vers le haut et qui vous font vous sentir bien.

Mais il y a également des amitiés qui vous sont nocives, qui vous rabaissent et qui sur le long terme, vous détruisent. Se sont les amitiés toxiques.

J’ai eu, plusieurs fois dans ma vie, l’occasion d’être amie avec des personnes qui n’en valait pas la peine. Qui me faisait me sentir plus mal que bien. Je pense que cela arrive lorsque l’on a peu confiance en soi et que l’on n’ose pas dire les choses.

Il est très difficile en amitié de se rendre compte qu’elle est toxiques. On trouve toujours les excuses qui vont expliquer certaines remarques, attitudes, situations … de la part de cette personne qui se dit notre ami.

Comment reconnaître que l’on est dans une relation amicale toxique?

Avant de se poser cette question, il faut savoir ce qu’une vraie amitié est.

Qu’est ce qu’un ami ? Qu’une vrai amitié ?

En regardant pour ce post plusieurs définitions de l’amitié, je suis tombé sur l’article de Nathalie, du site Madmoizelle.com {ICI}. Je l’ai trouvé super. Et il exprime tout ce que je penses aujourd’hui sur l’amitié.

Un ami est quelqu’un qui malgré tout, vous veut sincèrement tout le bonheur du monde. Comme elle le dit dans son article, c’est un allié. Une personne qui est heureux de vous savoir heureux.

C’est là que la ligne ente le vrai et le faux ami peut être très fine.

Un faux ami va réussir à vous faire croire qu’il ne veux que votre bonheur mais sans vraiment être sincère. Je ne dis pas qu’il vous veut du mal, mais que vous soyez heureux ou pas, cela lui importe peu, du moment que vous êtes là pour lui. Il va donc vous amadouer pour obtenir des choses. Vous allez donc avoir l’impression qu’il est le vraiment l’ami idéal, alors qu’en vérité il ne l’est pas.

Comment reconnaître un ami nocif ? 

Je me suis rendu compte que j’étais dans une relation amicale toxique, lorsque j’ai réalisé après une grosse deception, qu’une de mes amies ne l’était en fait pas du tout. Cela m’a fait énormément de mal, mais depuis que j’ai coupé les ponds, je me sens nettement mieux. Je penses que j’ai commencé à ouvrir les yeux après cette déception, lorsque j’ai repensé à pleins de petites choses dans ma vie qui n’allait pas et ce que j’avais prit pendant des mois pour des « conseils » sur la situation avec mon mari, était en fait des critiques.

Je sais qu’il ne faut pas faire les choses en espérant un retour de la part de ses amis, mais lorsque vous êtes la seule personne à prendre des nouvelles, a proposer des sorties ou a inviter à manger, au bout d’un moment, quand une personne ne cesse de vous dire, oui faut que l’on se revoit un truc … faut qu’on mange ensemble … et ne vous invites jamais vous vous rendez compte qu’ils ne veulent que se faire inviter, se faire écouter … Je ne vais pas rentrer dans les details.

En tous cas, afin de voir un peu si j’étais juste paranoïaque, j’ai arrêté de lui parler. d’envoyer des message pour savoir comment elle allait … et en faisant cela, et n’ayant pas de message de sa part, j’ai laissé, je me suis éloigné et elle n’ai meme pas prit de nouvelles pour savoir comment cela se faisait qu’elle n’avait plus de nouvelle. J’aurais pu avoir eu n’importe quoi, elle ne s’en ai pas soucié.

Quand une amitié vous fait vous sentir mal au lieu de vous faire vous sentir bien c’est qu’il y a un soucis.

J’ai trouvé ces 7 points qui correspondent tous à ce que j’ai pu ressentir durant ces semaines. ces mois :

1. Il vous asphyxie .– Vous vous sentez psychologiquement vidé de toute réaction émotionnelle après avoir passé du temps avec lui, au lieu de vous élever.

2. Il ne vous est pas favorable.– Vous avez peur de lui parler des nouveaux aspects importants de votre vie parce qu’il a été peu favorable ou franchement désagréable sur vos idées ou vos projets dans le passé.
3. Il ne fait rien de bon. – Il participe régulièrement à des activités qui sont moralement discutables.
4. Ses valeurs et ses intérêts sont opposés aux vôtres. – Les systèmes de valeurs dissemblables se mélangent souvent comme l’huile et l’eau. Cela ne signifie pas nécessairement que les autres personnes ont tort, cela signifie seulement qu’elles ne sont pas bonnes pour vous.
5. Il n’est pas fiable. – Il ne tient pas ses promesses.
6. Il ne vous contacte que quand il a besoin de quelque chose. – Sinon, vous n’avez jamais de ses nouvelles.
7. Il ne fait aucun effort pour vous rencontrer. – Si vous êtes toujours celui qui appelle votre ami pour organiser une sortie pour être avec lui, alors que la réciproque ne vient jamais, parce qu’il ne veut pas sortir de son confort routinier, il y a sûrement un problème.

Comment mettre fin a ce genre de relation ? 

Je ne suis pas expert et j’ai mal fait les choses. Il m’a fallu des mois pour me rendre compte que cette amitié me faisait plus de mal qu’autre chose, il m’a fallu des mois pour me décider à couper les ponts. Cela m’a même donné un mauvais rôle lorsque je l’ai testé pour voir si elle serait celle qui me contacterait, mais je craquais toujours. J’ai eu besoin de mes vrais amis pour ouvrir les définitivement ouvrir les yeux et avoir le courage de dire STOP.

Je pense que le mieux est de dire clairement à cette personne qui est nocive pour vous, que vous ne vous voyez malheureusement plus la côtoyer. Il faut beaucoup de courage pour le faire et ne pas avoir peur de la relation de l’autre.

Moi j’ai été faible et je n’ai pas pu lui parler en face. Comme j’étais celle qui maintenait notre amitié en envoyant les messages déclencheurs de conversation, j’ai tout simplement arrêté de les envoyer et je n’ai rien eu en retour que le silence de sa part.

C’est mieux ainsi et depuis que j’ai réalisé cela, je me sens plus légère.

Je garde un peu les blessures de ces amitiés la, et du coup j’en fait un peu moins qu’avant avec les gens. Je me laisse plus de temps au lieu de me donner tout de suite à 100%.

Mais je suis contente de voir que j’ai évolué sur cela, j’ai grandit et mon bonheur passe avant tout. Je n’ai plus le temps de me pourrir la vie avec des gens qui soit n’en valent pas la peine, soit me la rendent plus difficile.

Et vous ? Avez vous rencontré ce genre de soucis ? Comment y avez vous fait face ?

Des conseils ?

Gros bisous 

Pauline 😘 

 

PS: Photo provient du site : www.quietrev.com

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Aurore dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec le fait de ne pas gaspiller son temps et son énergie si on sent que ça n’en vaut pas le coup car ça nous bouffe. Il n’y a aucun intérêt à garder dans notre vie quelqu’un qui nous fait du mal. Comme tu le dis si bien, on devrait s’entourer de gens qui nous tirent vers le haut et pas l’inverse. Je vis une situation similaire en ce moment.
    Voilà quelques temps déjà que j’ai pris de la distance avec une copine, qui je pense me manipule. Quelques signes: 1. il n’y a qu’elle qui peut décider quand on se parle et de quoi, et elle le dit: « on en parlera quand j’en aurais envie ». Si je commence une conversation avec un truc me concernant dont j’ai envie de parler, ça dure deux phrases et on parle immédiatement d’elle et de sa relation affreuse avec son gars. Quoi que je dise, j’ai tort: si j’écoute simplement, je ne l’aide pas, si je participe, je me mêle de ce qui ne me regarde pas (alors qu’elle me demande mon avis…). Quand je lui dis, elle dit que ce n’est pas vrai et que je suis trop focalisée sur mon nombril à vouloir parler d’un truc qui me concerne.
    2. Elle me parle de suicide assez souvent et quand j’exprime mon inquiétude ou que je suggère qu’elle parle à un pro, en lui disant que moi je ne suis pas compétente/plus à même de l’aider, j’ai le droit à un lot d’insultes et autres qualifications me disant que c’est moi qui ai un problème, que c’est pas vrai, que c’était évident que ce n’étaient que des mots, qu’elle ne fait que « délirer », que je veux « tout détruire » dans sa vie… elle tourne tout en dérision (pour sauver la face?) mais on est d’accord que ce n’est pas typique d’envoyer à quelqu’un une photo de soi en larmes à 4h et demi du matin…
    3. Quand je ne réagis pas comme elle le voudrait, elle emploie des techniques de manipulation du style dire « tu me déçois vachement », « j’attendais mieux de toi ». Quand je la mets face au fait qu’il s’agit de manipulation, elle nie, elle m’accuse de la juger, et réitère que c’est elle qui souffre le plus. On dirait qu’elle croit qu’il s’agit d’une compétition et que comme elle considère que c’est elle la gagnante, elle considère aussi que je dois donc me la fermer et dire amen.
    4. Elle part dans de grandes expressions très péremptoires et dramatiques, des monologues dignes de la télé, où elle essaie de prouver qu’elle pense qu’aux autres, qu’elle est très intelligente, qu’elle réussira toujours tout, que seule elle est géniale. Mais ce ne sont que des messages vides et dramatiques, afin de faire perdre le fil à la personne qui est en face.
    5. Elle utilise de la culpabilité quand je lui dis qu’elle devrait s’adresser à un professionnel plutôt qu’à moi, en disant « je parlerai à mes autres amis, qui eux ne sont pas comme ça ».
    6. Quand elle perd complètement la face car je la mets face à ses techniques de manipulation, elle change de sujet et se place en mode « attaque ». Elle se met à parler de mon fils et à essayer de me faire douter sur ma façon dont je l’élève. Elle se met aussi à parler du fait que j’ai coupé contact avec mes parents par rapport à mon enfance violente, me disant que j’ai tort, que je suis une personne horrible, que jamais elle ne ferait une telle chose, que je ne suis pas normale, et que si je « me suis mis mes proches à dos » c’est parce que c’est moi qui ai un problème… donc en fait, elle continue d’utiliser des techniques de culpabilisation et de rabaissement. Et du victim-blaming, qui sert ici également à me rabaisser.
    7. Ses messages sont contradictoires et ne vont que dans le sens où elle est avantagée. Elle me reproche de ne pas avoir été assez présente pour elle au moment où je me dépatouillais avec une situation personnelle difficile (mes parents) et me dit qu’elle, peu importe les problèmes qu’elle a, la gravité qu’elle considère qu’ils détiennent, elle sera toujours là pour les autres qui ont des « plus petits problèmes » … mais dans les faits, c’est tout l’inverse: dès que je ne prends pas « au sérieux » (selon elle) ses problèmes, je suis bel et bien égoïste. Et que les fois où elle a dû m’écouter parler de ma famille, c’était je cite « archi chiant », que ça ne sert à rien d’essayer de « la toucher » avec ça car elle n’a pas pitié (?!? hein? là je ne sais pas si je dois rire … ) Donc en gros, quelqu’un qui est égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à elle!
    8. Elle me répète que je « pense trop », ce qui est une autre technique bien connue de manipulation et de contrôle. Empêcher quelqu’un de réfléchir, de se questionner, de s’améliorer… sans doute qu’elle le fait pour se rassurer, pour que les personnes autour d’elle n’évoluent pas trop car ça risquerait de la mettre face au fait qu’elle a, sans doute, une mauvaise opinion d’elle-même. Et elle compense en clamant le contraire, à coups de « je sais ce que je vaux », « moi, j’ai besoin de personne pour me rassurer ses mes capacités » —> alors qu’en fait, elle se rassure sur ses capacités en rabaissant les autres et les tirant vers le bas.
    9. Quand je lui dis que je doute de vouloir poursuivre cette amitié, elle admet qu’elle est méchante volontairement car ça lui fait du bien de faire souffrir les autres. Tout ça en étant absolument incapable de s’excuser… Ça fait quand même penser au comportement d’une sociopathe, et cet élément seul suffirait à faire fuir un ami.

    Bon grâce à toi et ton article, je crois que j’ai réussi à prendre ma décision quant à cette personne… Écrire tout ça ici m’a permis d’analyser un peu mieux la situation et de mettre des mots sur ce que je trouvais louche.
    Au final, est-ce que c’est grave? Non pas vraiment, je n’ai perdu qu’un peu de temps et d’amour propre, parce que quelques fois je suis quand même tombée dans le piège et je me suis justifiée sur certains de mes choix/décisions.

    Aimé par 2 personnes

    1. Aurore,

      Merci beaucoup pour ton commentaire, beaucoup de détails! Je suis désolé pour cette rupture et de t’avoir aidé a prendre ta décision ! Je sais que c est pour un bien même si faire le pas demande du courage et n est pas facile !!! Merci ❤️

      Gros bisous
      Pauline 😘

      Aimé par 2 personnes

  2. francefougere dit :

    Ton exposé est très courageux. Tu mérites les meilleures amies, et je suis sûre que tu en as. amicalement – 🙂

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton commentaire!!!
      Merci beaucoup c est très gentil !!!

      ❤️

      Aimé par 1 personne

  3. Nathalie dit :

    Coucou Pauline,
    Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire de Francefougere : « tu mérites les meilleures amies ». Je trouve que ce qui transparaît beaucoup de tes articles est ta personnalité bienveillante. Je ne pense pas bcp me tromper en pensant que tu es « une vraie gentille ». Voilà pourquoi j’apprécie la lecture de ton blog : simple (un compliment de ma part), naturel, vrai et très intéressant. Merci du partage et de l’investissement que tu y mets!

    Aimé par 2 personnes

    1. Coucou Nathalie,

      Je suis touché par vous deux 🙂 C’est très gentil.

      OUAH je ne sais pas quoi dire à part Merci 😊 Trop de compliments 😊

      Gros bisous et merci encore
      Pauline 😘

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s